Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Les exigences légales concernant la possession d’un certificat médical pour les sportifs prennent leursource dans le code du sport.
Ces textes imposent un certificat médical pour :

- la délivrance de la première licence,

- pour les pratiques en compétition.
Toutefois, tout organisateur d’une pratique sportive est tenu de justifier de la compatibilité de l’état desanté du pratiquant avec l’activité qu’il propose sous sa responsabilité. Dans ce sens le responsable d’une plongée (ou son subordonné) peut refuser la participation d’un plongeur qui ne lui apporteraitpas un niveau minimum de garanties.

Par conséquent, il est indispensable, pour tout pratiquant régulier, d’être en possession d’uncertificat médical de « non contre-indication à la pratique de la plongée sous-marine avec scaphandre » de moins d’un an.
Dans le cas de pratique particulière (apnée, compétition, enseignement, ...) celle-ci doit être précisée. Dans le cas de contre-indications temporaires ou partielles, il est indispensable de les faire préciser sur le certificat médical.

Le code du sport (partie réglementaire) fixant la liste des disciplines pour lesquelles un examen médical approfondi est nécessaire, cite les sports sous-marins comme une discipline nécessitant des dispositions complémentaires au contrôle médical classique. Ces dispositions doivent être prises parles fédérations concernées. Devant l’absence de commission médicale dans notre fédération, la surveillance médicale des plongeurs licenciés à la FSGT s’effectuera en prenant en compte les contre-indications déterminées par la fédération délégataire.

 

Remarques :

Le baptême n’est pas soumis à l’exigence d’un certificat médical. Toutefois, un moniteur ou un Président de club peut s’opposer à sa réalisation en s’appuyant sur des éléments liés à la santé dupratiquant.

Pour les pratiquants de moins de 12 ans, le certificat doit être établit par un médecin sensibilisé aux problèmes de l'hyperbarie ou un médecin du sport. Il est plus que conseillé que ce médecin réalise une audio-tympanométrie.

Il est vivement conseillé aux plongeurs pouvant évoluer dans l'espace 0-40m de consulter des médecins sensibilisés aux problèmes de l'hyperbarie.

La reprise de l’activité subaquatique après un accident de plongée nécessite obligatoirement un certificat médical établi par un médecin sensibilisé aux problèmes de l'hyperbarie.

La pratique d’une activité subaquatique par une personne handicapée est assujettie à un certificat médical effectué par un médecin sensibilisé aux problèmes de l'hyperbarie et visé par un médecin spécialiste du handicap concerné (ou inversement).

Ci-après les différents fichiers

À Compléter et joindre à votre dossier d'adhésion.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus